PARCE QUE JE SUIS UNE FILLE…

Mon Quotidien - - JOURNÉE DES FILLES -

CONTEXTE L’in­dice de dé­ve­lop­pe­ment hu­main (IDH) est un ou­til pour me­su­rer la ri­chesse, la san­té et l’édu­ca­tion d’une po­pu­la­tion. En 2012, l’IDH de la Tan­za­nie (Afrique) clas­sait le pays 152e sur 187.

En Tan­za­nie (Afrique)

LES FAITS

So­phia, 8 ans, vit dans un pe­tit vil­lage de Tan­za­nie (Afrique). Sa mère et son beau-père, pauvres, ne vou­laient pas qu’elle aille à l’école. Ce­la leur coû­tait trop cher : il fal­lait ache­ter des chaus­sures, un uni­forme… L’as­so­cia­tion Plan In­ter­na­tio­nal, un groupe de per­sonnes qui dé­fendent les droits des en­fants dans le monde en­tier, a ai­dé So­phia pour qu’elle puisse tout de même se rendre en classe. Avec les en­sei­gnants, Plan In­ter­na­tio­nal veille aus­si à ce que les élèves soient en sé­cu­ri­té sur le che­min de l’école.

L’EN­QUÊTE

Le sa­me­di 11 oc­tobre, c’est la Jour­née in­ter­na­tio­nale des filles. À cette oc­ca­sion, Mon Quo­ti­dien et l’ac­tu ont réa­li­sé une grande en­quête* avec Plan In­ter­na­tio­nal. Plus de 900 lec­teurs y ont ré­pon­du ! L’as­so­cia­tion a aus­si re­cueilli les té­moi­gnages de cinq en­fants d’Afrique, d’Amé­rique et d’Asie, que tu re­trou­ve­ras dans ce jour­nal.

LES RÉ­SUL­TATS

• Près de 98 % des en­fants et des ado­les­cents ayant par­ti­ci­pé à l’en­quête de Mon Quo­ti­dien et de l’ac­tu savent que, dans le monde, les filles ne vont pas toutes à l’école. • Près de 4 de ces lec­teurs sur 5 pensent qu’en France, les pro­fes­seurs ne font pas la dif­fé­rence entre les filles et les gar­çons. • 3 lec­teurs sur 4 es­timent qu’en France, les filles et les gar­çons sont au­tant en sé­cu­ri­té à l’école. • Par contre, 3 lec­teurs sur 5 pensent que, dans les écoles des pays pauvres, les gar­çons sont plus en sé­cu­ri­té que les filles. • Près de 3 lec­teurs sur 4 ont même ré­pon­du que, se­lon eux, dans les pays pauvres, les filles su­bissent des vio­lences à l’école. • Plus de 4 lec­teurs sur 5 es­timent que les filles vi­vant dans un pays pauvre su­bissent des vio­lences sur le tra­jet de l’école.

LE COM­MEN­TAIRE

Les filles sont, en ef­fet, les pre­mières vic­times des vio­lences en mi­lieu sco­laire. 60 mil­lions de filles su­bissent chaque an­née des vio­lences sexuelles à l’école ou sur le che­min de l’école (c’est le cas aus­si de 29 mil­lions de gar­çons), se­lon Plan In­ter­na­tio­nal. Cette as­so­cia­tion lutte contre ces vio­lences. Car, à cause d’elles, des filles ne vont plus à l’école. Dans le monde, Plan In­ter­na­tio­nal tra­vaille au­près des en­sei­gnants, des clubs d’en­fants, des pa­rents… pour em­pê­cher ces vio­lences. Le but ? Que les filles puissent ap­prendre sans avoir peur. Un tra­vail en­core long dans beau­coup de pays pauvres.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Dans com­bien de pays l’as­so­cia­tion Plan In­ter­na­tio­nal agit-elle ?

pauvres. pays 50 Dans *En­quête réa­li­sée par Play Bac Presse en par­te­na­riat avec Plan In­ter­na­tio­nal, au­près des lec­teurs de Mon Quo­ti­dien et de l’ac­tu du 26 août au 17 sep­tembre. Tous les ré­sul­tats sur : http://www. play­bac­presse.fr/en­quete-in­ega­lite.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.