Est-ce que tout le monde a le droit de pos­sé­der un pit­bull ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - R. Botte

En­fants. Non. Cer­taines per­sonnes n’ont pas le droit d’avoir ce type de chien. Les en­fants (toute per­sonne de moins de 18 ans) ne peuvent pas être pro­prié­taires d’un tel chien. Cer­tains adultes n’ont pas le droit, eux non plus. C’est le cas de ceux qui ont été condam­nés pour un crime ou pour des actes de vio­lence. Pour li­mi­ter le nombre de ces chiens, il est in­ter­dit de les don­ner ou de les vendre à une autre per­sonne. Dan­ge­reux. Ces chiens sont sus­cep­tibles d’être dan­ge­reux. Ce sont sou­vent des ani­maux is­sus de croi­se­ments de races. Les pitt­bulls sont consi­dé­rés comme des chiens d’at­taque de 1re ca­té­go­rie. Ce sont ceux qui risquent le plus d’être dan­ge­reux. Ceux de 2e ca­té­go­rie sont des chiens de garde et de dé­fense (par exemple, le rott­wei­ler). Amende. Si quel­qu’un qui n’a pas le droit d’avoir un pitt­bull en pos­sède un quand même, il risque une grosse amende (15 000 eu­ros). Il peut même al­ler en pri­son. Règles. Le pro­prié­taire d’un pitt­bull a des règles strictes à suivre. Il n’a pas le droit de prendre les trans­ports en com­mun (bus, mé­tro...) avec. Et, quand il le pro­mène, il est obli­gé de le te­nir en laisse et de lui mettre une mu­se­lière. « Mu­se­ler quel­qu’un » si­gni­fie l’em­pê­cher de par­ler, de s’ex­pri­mer. Vrai ou faux ?

Le pit­bull était uti­li­sé, à l’ori­gine, dans des com­bats de chiens.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.