Les murs sont mon­tés couche après couche

Mon Quotidien - - À LA UNE - C. Hal­lé

Une mai­son d’en­vi­ron 200 m2 construite grâce à une im­pri­mante 3D géante en moins... de 24 heures ? C’est le dé­fi un peu fou que s’est lan­cé le cher­cheur Beh­rokh Kho­sh­ne­vis, aux États-Unis (Amé­rique). Nom­mée Con­tour Craf­ting, la ma­chine est ac­tuel­le­ment en test. Com­ment fonc­tion­net-elle ? Po­sée sur des rails, la ma­chine est équi­pée d’une sorte de bras fonc­tion­nant comme une pompe à bé­ton, pi­lo­tée par or­di­na­teur. Elle monte les murs couche par couche, à par­tir du plan tra­cé au sol. Il suf­fit ensuite à des hommes de po­ser les portes, les fe­nêtres, la plom­be­rie...

Cette tech­nique de construction est ra­pide et peu chère

Cette tech­nique est à la fois plus ra­pide et beau­coup moins chère que celles ac­tuel­le­ment uti­li­sées pour construire des mai­sons (elles prennent entre quelques se­maines et plu­sieurs mois). Beh­rokh Kho­sh­ne­vis pense que son invention se­ra, par exemple, utile pour of­frir des mai­sons aux mil­lions de per­sonnes mal lo­gées dans le monde. Elle per­met­tra aus­si de construire des abris en ur­gence après une ca­tas­trophe na­tu­relle (ex. : séisme). En­fin, ce type de construction en 3D se­ra sans doute la so­lu­tion pour réa­li­ser des ha­bi­tats sur d’autres astres, se­lon l’in­ven­teur. La NA­SA, l’Agence spa­tiale amé­ri­caine, sou­tient ce pro­jet dans le but de construire des mai­sons... sur Mars ou sur la Lune ! Com­ment ? En uti­li­sant uni­que­ment les ma­té­riaux dé­jà pré­sents sur place. La ma­chine est d’ailleurs dé­jà ca­pable d’uti­li­ser le ré­go­lite lu­naire, une « poudre » qui re­couvre le sol de la Lune... Dans quel des­sin ani­mé de Tin­tin crée-t-il une pho­to­co­pieuse 3D ?

le pro­fes­seur Tour­ne­sol Pro­thèse (ici) : ap­pa­reil qui rem­place un membre, un or­gane... Séisme : trem­ble­ment de terre. Astre (ici) : étoile, pla­nète, as­té­roïde, co­mète…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.