ÉLÉ­GANTE PISTE D’AT­TER­RIS­SAGE

Mon Quotidien - - EX­PO­SI­TION «HY­PER NA­TURE» -

CONTEXTE Culti­vée, la chi­co­rée donne plu­sieurs va­rié­tés de sa­lades (chi­co­rée fri­sée, chi­co­rée sca­role…). En Bel­gique (Eu­rope), le chi­con, bour­geon de la chi­co­rée, dé­signe une en­dive.

Dans l’Hé­rault, en France, en 2009

LES FAITS

Cette fleur est une chi­co­rée sau­vage. Elle a été pho­to­gra­phiée au pied du pla­teau du Lar­zac, au prin­temps 2009. Un pla­teau est une mon­tagne peu éle­vée, dont le som­met est large et plat.

IL A DIT

« La chi­co­rée sau­vage est une plante ré­pan­due dans toute la France. Sur cette image, on voit par­fai­te­ment les éta­mines (or­gane mâle de re­pro­duc­tion des fleurs) et le pol­len de la fleur, dé­crit Phi­lippe Mar­tin. Je l’ai pho­to­gra­phiée vers 14 heures, lorsque les éta­mines sont fri­sées. Leur po­si­tion change au cours de la jour­née. Si je m’étais ren­du sur place le ma­tin, les éta­mines au­raient été droites. Au bout, les pe­tits points brillants comme des dia­mants sont les grains de pol­len. Au­tour des éta­mines, les pé­tales, ap­pe­lés “li­gules”, servent de pistes d’at­ter­ris­sage pour les in­sectes. Ils sont les bien­ve­nus, car c’est eux qui pol­li­nisent (per­mettent la re­pro­duc­tion de) la plante. Pour re­cons­ti­tuer cette fleur, qui me­sure en­vi­ron 3 cen­ti­mètres, j’ai su­per­po­sé 55 pho­tos. Je trouve que sa cou­leur est ma­gni­fique ! »

LE SA­VIEZ-VOUS ?

Comment ap­pelle-t-on l’en­semble des pé­tales d’une fleur ? co­rolle. La

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.