Qui a in­ven­té le pa­ra­pluie ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - R. Botte

Ser­vi­teur. Les pre­mières images d’un ob­jet res­sem­blant au pa­ra­pluie datent de 485 av. J.-C. On ne sait pas si c’était pour se pro­té­ger du so­leil ou de la pluie. Il existe aus­si des re­pré­sen­ta­tions da­tant de la Chine an­cienne (vers 210 av. J.-C.). Sou­vent, c’est un ser­vi­teur qui tient cet ob­jet. Pa­ra­sol. Jus­qu’à la fin du XVIIIe (18e) siècle, on uti­lise le mot pa­ra­sol ou pa­ra­pluie pour dé­si­gner le même ob­jet. En 1765, dans l’En­cy­clo­pé­die (de Di­de­rot), on pré­cise que l’ob­jet est pa­ra­pluie quand il est re­cou­vert de toile ci­rée et pa­ra­sol quand il est en soie. Pliant. Vers 1705, Jean Marius in­vente le pa­ra­pluie pliant. Pe­tit à pe­tit, la fa­bri­ca­tion s’amé­liore avec d’autres in­ven­tions, comme la dra­gonne… Au fil du temps, le pa­ra­pluie de­vient un ac­ces­soire de mode de plus en plus « bour­geois ». Il y en a de toutes les cou­leurs. Le manche est par­fois fait d’un bois très pré­cieux. Quand il est uti­li­sé pour se pro­té­ger du so­leil, il est dé­sor­mais ap­pe­lé om­brelle. Film. En 1964, le réa­li­sa­teur Jacques De­my fait le film Les Pa­ra­pluies de Cher­bourg. Une en­tre­prise fa­brique tou­jours des pa­ra­pluies dans cette ville de Nor­man­die ! Quel mot dé­signe un pa­ra­pluie dans le lan­gage fa­mi­lier ?

Des ma­ni­fes­tants à Hong Kong, en Chine (Asie), ven­dre­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.