LES QUARTIERS DES DÉ­TE­NUS

Mon Quotidien - - VISITE DE LA PRISON DE LA SANTÉ -

CONTEXTE En pri­son, les dé­te­nus sont pri­vés de li­ber­té mais pas de leurs droits. Par exemple, ils leur re­li­gion ou gar­der leur al­liance.

LES FAITS

Des dé­te­nus sont par­fois en­fer­més seuls dans des cel­lules plus pe­tites (pho­to 1). Là, ils sont iso­lés des autres.

COM­PRENDRE

Le QHS (Quar­tier de Haute Sé­cu­ri­té) est un quar­tier d’iso­le­ment. Il ac­cueille les pri­son­niers dan­ge­reux ou ceux qui risquent de s’éva­der. Des dé­te­nus y sont aus­si en­voyés quand ils ont fait une « bê­tise », quand ils n’ont pas res­pec­té le rè­gle­ment de la pri­son. Une salle sert de tri­bu­nal (pho­to 3). Quand ils sont « à l’iso­le­ment », ils n’ont plus le droit de « can­ti­ner » (com­man­der des pro­duits qui amé­liorent le quo­ti­dien, comme du cho­co­lat…). Ils n’ont plus de té­lé. En re­vanche, l’heure de pro­me­nade ne peut pas être sup­pri­mée. C’est un droit. Mais là, pas ques­tion de jouer au bas­ket avec les autres. La sor­tie a lieu dans une cour spé­ciale mi­nus­cule et re­cou­verte d’un grillage (pho­to 4). Par­fois, des dé­te­nus sont mis à l’iso­le­ment pour des rai­sons dif­fé­rentes, par exemple, pour leur pro­tec­tion. En ef­fet, cer­tains dé­te­nus se font agres­ser par les autres. La pri­son de la San­té pos­sède d’autres cel­lules à part : celles du quar­tier VIP (des per­son­na­li­tés « cé­lèbres »). C’est la seule pri­son fran­çaise à en avoir

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.