UNE PRI­SON «HUMAINE» EN TRA­VAUX

Mon Quotidien - - VISITE DE LA PRISON DE LA SANTÉ -

CONTEXTE En 2014, la France compte plus de 68 000 per­sonnes en pri­son. Il n’y a pas as­sez de place C’est aus­si pour ce­la que la San­té n’est pas dé­truite mais ré­no­vée.

LES FAITS

Le mau­vais état de la San­té est dé­non­cé de­puis de longues an­nées. Une aile en­tière était même fer­mée de­puis 2006 (pho­to 1).

COM­PRENDRE

La pein­ture s’écaille, les cel­lules sont vieilles, les murs dé­cré­pis et ta­gués, les portes sales (pho­to 2)… Plus grave en­core, les condi­tions d’hy­giène ne sont pas tou­jours res­pec­tées. Les cel­lules sont sur­peu­plées. Il y a près de 15 ans, le mé­de­cin-chef de la pri­son (Vé­ro­nique Vas­seur) avait dé­jà dé­non­cé la si­tua­tion. Le but des tra­vaux en cours est de ré­no­ver le site. « C’est plus cher que de construire une nou­velle pri­son, mais ne pas fer­mer la San­té est un sym­bole » , ex­plique El­sa Du­jour­dy, de l’OIP (Ob­ser­va­toire In­ter­na­tio­nal des Pri­sons). Pour­quoi ? « Parce que, mal­gré son état, le lieu a la ré­pu­ta­tion d’être une pri­son humaine. C’est aus­si l’une des der­nières à se trou­ver au coeur de la ville : les dé­te­nus ne sont pas cou­pés du monde. Ils en­tendent les bruits des voi­tures, et les vi­sites de leur fa­mille sont plus fa­ciles… » Les pri­sons mo­dernes ont d’autres dé­fauts. Par exemple, les ser­rures à clé sont rem­pla­cées par des ser­rures élec­tro­niques : « Avec des clés, nous ou­vrons les portes et nous par­lons

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.