Qu’est-ce qu’une pré­ci­pi­ta­tion ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION -

Plu­riel. « En mé­téo­ro­lo­gie, les pré­ci­pi­ta­tions peuvent être de la pluie, de la neige ou de la grêle. C’est un mot as­sez gé­né­ral que nous uti­li­sons tou­jours au plu­riel. » Eau. « Il y a tou­jours de l’eau dans l’at­mo­sphère. Cette eau prend des formes dif­fé­rentes lors­qu’elle tombe sur terre, sui­vant la tem­pé­ra­ture. Si elle se trans­forme en li­quide, il va pleu­voir. S’il fait plus froid, l’eau se­ra so­lide : plus ou moins ge­lée. Il y au­ra alors de la neige ou de la grêle. Elle peut aus­si ar­ri­ver à l’état ga­zeux (va­peur d’eau). Comme, par exemple, le brouillard ou la ro­sée qui se dé­pose sous forme de gout­te­lettes fines. » Lan­gage. « Ce mot peut aus­si s’em­ployer dans d’autres cir­cons­tances et si­gni­fier tout autre chose. Dans le lan­gage cou­rant, on l’uti­lise pour dire que l’on fait quelque chose ra­pi­de­ment, sans y ré­flé­chir. Ex. : “J’ai quit­té la pièce avec pré­ci­pi­ta­tion.” En chi­mie, c’est le nom qui dé­signe la ré­ac­tion d’un pro­duit quand un bou­chon se forme au fond de l’éprou­vette. »

Un homme re­garde sa mai­son inon­dée, en oc­tobre, à Col­lias (Gard).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.