Il trouve des os d’un sol­dat de 1914-1918

Mon Quotidien - - FRANCE - S. Le­long

Le 11 no­vembre, la France com­mé­mo­re­ra la fin de la Pre­mière Guerre mon­diale (19141918). Elle a fait 19 mil­lions de morts. Théo, 16 ans, a cé­lé­bré le 100e an­ni­ver­saire de ce conflit d’une drôle de fa­çon. Cet été, il a dé­cou­vert les restes du corps d’un poi­lu, un sol­dat fran­çais qui a com­bat­tu du­rant cette guerre. Théo ra­conte. • Mâ­choire. « J’étais avec un co­pain dans les bois der­rière chez moi. On a trou­vé une poutre mé­tal­lique rouillée à moi­tié en­ter­rée. On a creu­sé au­tour et on a dé­cou­vert une mâ­choire avec une dent. On ne sa­vait pas si elle avait ap­par­te­nu à un homme. On a conti­nué à fouiller, et on a trou­vé des bou­tons, des balles (d’armes à feu)… Puis, on est par­tis en va­cances, après avoir pro­té­gé ces restes sous des bâches en plas­tique. » • Sol­dat in­con­nu. « En ren­trant, mon père a ap­pe­lé la gen­dar­me­rie. Des ex­perts sont ve­nus fi­nir les fouilles. Ils ont trou­vé une chaus­sure avec un reste de ti­bia. Ils ont confir­mé que les balles étaient fran­çaises. Mais il est im­pos­sible de sa­voir qui est le sol­dat. Les poi­lus por­taient au cou des plaques d’iden­ti­fi­ca­tion en car­ton, et non en mé­tal, comme celles des Al­le­mands, leurs en­ne­mis. Les ex­perts ont tout em­por­té, je ne sais pas ce qu’ils vont faire de cette découverte. » • Re­cherches. « Je ne suis pas un pas­sion­né d’his­toire, mais je m’in­té­resse aux 2 Guerres mon­diales. Après cette découverte, j’ai fait des re­cherches sur In­ter­net. J’ha­bite à Angres (62). Il y a eu de nom­breux com­bats, juste à cô­té de chez moi ! » Com­ment s’ap­pelle un ac­cord p des pays en guerre ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.