Que fête-t-on le 1er no­vembre, le jour de la Tous­saint ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - En­tre­tien réa­li­sé par R. Botte

Saints. « C’est une fête des ca­tho­liques (qui croient en Dieu et Jé­sus et ont pour chef le pape) pour ho­no­rer tous les “saints (per­sonnes qui ont vé­cu en sui­vant l’exemple de Jé­sus) connus et in­con­nus”. Connus, ce­la veut dire les saints ca­no­ni­sés : sainte Thé­rèse de Li­sieux, saint Fran­çois d’As­sise… In­con­nus, ce­la veut dire que cha­cun peut prier pour des gens qui ont vé­cu de fa­çon exem­plaire. Pour ceux qui croient en cette re­li­gion, cette fête est l’oc­ca­sion de se de­man­der ce qu’est un saint. » Morts. « Sou­vent cette fête est confon­due avec la fête des morts. Ce n’est pas pa­reil. On fête les morts le len­de­main, le 2 no­vembre, en al­lant fleu­rir les tombes dans les ci­me­tières. Bien sûr, les saints sont sou­vent morts. Mais les morts, eux, ne sont pas tous des saints ! » Ori­gine. « La fête de la Tous­saint existe de­puis le VIIIe (8e) siècle, époque de l’évan­gé­li­sa­tion des pays cel­tiques (Grande-Bre­tagne, Ir­lande…). À cette pé­riode, on di­vi­sait l’an­née en 2 sai­sons : l’ hi­ver et l’été. Une fête cé­lé­brait le dé­but de l’hi­ver. La Tous­saint a rem­pla­cé cette fête non re­li­gieuse par une fête re­li­gieuse. Mais les théo­lo­giens ne sont pas tous d’ac­cord sur cette ori­gine. » Quelle fête cé­lèbre la nais­sance de Jé­sus ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.