« Sou­vent, les our­sonss étaient en dan­ger »

Mon Quotidien - - FRANCE - En­tre­tien réa­li­sé par G. Boën­nec

Lutte. « Les 3 ours que nous avons fil­més vivent en Alas­ka, aux États-Unis (Amé­rique). Dans cette ré­gion, la vie est dif­fi­cile pour eux. À cer­tains en­droits, la nour­ri­ture se fait rare. Pour Sky, la ma­man, éle­ver des our­sons est une vé­ri­table lutte de tous les ins­tants. »

Ils ont sui­vi une fa­mille d’ours pen­dant 1 an ! Alas­tair Fo­ther­gill et Keith Scho­ley ont réa­li­sé le film Grizz­ly, qui sort au­jourd’hui (lire n° d’hier). Il ra­conte la pre­mière an­née de 2 our­sons avec leur ma­man. In­ter­view. Per­son­na­li­tés. « Les 2 pe­tits ours ont des per­son­na­li­tés très dif­fé­rentes. Am­ber est plu­tôt ti­mide : elle reste près de sa mère pour ap­prendre et se sen­tir pro­té­gée. Scout, lui, est plus in­dé­pen­dant. Il est tou­jours en va­drouille, à la re­cherche de nou­velles choses à ex­plo­rer. Par­fois, ce­la lui joue des tours... » Peur. « Les ours d’Alas­ka n’ont pas peur des hommes. Nous pou­vions les ap­pro­cher de très près, sans qu’ils nous at­taquent. Nous ne nous sommes ja­mais sen­tis en dan­ger. Quand l’un d’eux de­ve­nait agres­sif, nous avions quelques as­tuces. Par exemple, on se­couait un vê­te­ment de pluie : ce­la pro­dui­sait un cla­que­ment qui dé­plai­sait aux ours et les fai­sait fuir ! » Mort. « Pen­dant le tour­nage, nous avons sou­vent vu ces our­sons en dan­ger de mort. Nous avions par­fois en­vie de sau­ver ces ani­maux aux­quels nous nous étions at­ta­chés... Mais la règle était de ne pas in­ter­ve­nir : il faut lais­ser faire la na­ture. »

1 our­son sur 3 meurt avant l’â âg

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.