MÉ­THODE CHOC

Mon Quotidien - - LES KAMIKAZES -

CONTEXTE Dans les croyances ja­po­naises, vent di­vin ve­nu re­pous­ser des en­va­his­seurs, au XIIIe siècle.

Dans le golfe de Leyte, aux Philippines (Asie), en oc­tobre 1944

LES FAITS

Un avion ka­mi­kaze ja­po­nais s’écrase sur un na­vire de guerre amé­ri­cain lors de la ba­taille du golfe de Leyte, dans les îles des Philippines. Elle s’est dé­rou­lée il y a 70 ans, du 23 au 26 oc­tobre 1944.

L’EX­PERTE

« Pour re­con­qué­rir les Philippines, les Amé­ri­cains veulent dé­bar­quer dans le golfe de Leyte. Le Ja­pon cherche à les en em­pê­cher et à né­go­cier la paix et l’ar­rêt du conflit, ex­plique Constance Se­re­ni (lire p. 2-3). Pour la pre­mière fois, le Ja­pon uti­lise sa “nou­velle arme” : les ka­mi­kazes. Très af­fai­bli par ses pré­cé­dentes dé­faites, le pays ne pos­sède plus que quelques di­zaines d’avions. Il veut frap­per fort en uti­li­sant cha­cun d’eux pour dé­truire un nombre équi­valent de na­vires en­ne­mis. Mais les ka­mi­kazes n’ont pas eu le temps d’être suf­fi­sam­ment for­més. Au fi­nal, les Ja­po­nais n’en­voient que quelques avions-sui­cides, les “Zé­ros”, sur les na­vires amé­ri­cains. Et la plu­part d’entre eux ratent leur cible. Seul un na­vire amé­ri­cain est cou­lé et cer­tains sont tou­chés. L’at­taque est un échec pour le Ja­pon, qui doit re­cu­ler. Mais ces ac­tions sui­ci­daires des Ja­po­nais ont trau­ma­ti­sé les Amé­ri­cains. Elles vont de­ve­nir la prin­ci­pale tac­tique de l’ar­mée ja­po­naise. »

LE SAVIEZ-VOUS ?

Vrai ou faux ? Un golfe est une par­tie de mer s’avan­çant à l’in­té­rieur des terres.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.