LA DER­NIÈRE BA­TAILLE

Mon Quotidien - - LA BATAILLE D’OKINAWA -

CONTEXTE Oki­na­wa est la prin­ci­pale île de l’ar­chi­pel (groupe d’îles) des Ryu­kyu. Il a été ren­du au Ja­pon par les États-Unis en 1972.

À Oki­na­wa, au Ja­pon, le 22 juin 1945

LES FAITS

Des sol­dats luttent contre un in­cen­die à bord d’un por­tea­vions bri­tan­nique. Il a été tou­ché par une at­taque ka­mi­kaze ja­po­naise, au large des côtes d’Oki­na­wa.

L’EX­PERTE

« La ba­taille d’Oki­na­wa est la plus grande ba­taille du Pa­ci­fique du­rant la Se­conde Guerre mon­diale, ex­plique Constance Se­re­ni. Elle op­pose le Ja­pon et les Al­liés amé­ri­cains et bri­tan­niques pen­dant en­vi­ron trois mois, de fin mars à juin 1945. Cô­té amé­ri­cain, c’est la der­nière étape avant l’in­va­sion des îles prin­ci­pales du Ja­pon. Les forces amé­ri­caines sont énormes : 300 000 hommes et des mil­liers de na­vires. Les Ja­po­nais, eux, ne sont que 120 000. Mal­gré ce dés­équi­libre, les Ja­po­nais se battent jus­qu’au bout, en mul­ti­pliant les opé­ra­tions des ka­mi­kazes. 3 000 d’entre eux meurent pen­dant la ba­taille. Ils coulent moins de 30 na­vires en­ne­mis, mais leurs ac­tions ter­ri­fient à nou­veau les Amé­ri­cains. Vain­queurs de cette ba­taille, les Amé­ri­cains en­va­hissent en­suite les îles prin­ci­pales du Ja­pon avant de rem­por­ter la guerre. Le trau­ma­tisme créé par la vio­lence des ka­mi­kazes les a sans doute pous­sés à lar­guer la pre­mière bombe ato­mique (arme nu­cléaire très des­truc­trice) de l’His­toire sur Hi­ro­shi­ma, le 6 août 1945. D’abord consi­dé­rés comme des hé­ros au Ja­pon, les ka­mi­kazes sont au­jourd’hui per­çus comme les prin­ci­pales vic­times de la guerre… »

LE SAVIEZ-VOUS ?

Sur quelle autre ville ja­po­naise les Amé­ri­cains ont-ils lar­gué une bombe ato­mique en 1945 ?

1945). août 9 le( Na­ga­sa­ki

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.