Sa mor­sure fait mal, mais elle n’est pas mor­telle

Mon Quotidien - - À LA UNE - C. Hal­lé

« J’ai d’abord pen­sé qu’il s’agis­sait d’un pe­tit mam­mi­fère : un opos­sum ou un rat » , a ra­con­té le scien­ti­fique amé­ri­cain Pio­tr Nas­kre­cki sur son blog (site In­ter­net), il y a quelques jours. En se pro­me­nant de nuit dans la fo­rêt ama­zo­nienne, au Guya­na (Amé­rique), il est tom­bé nez à nez avec une araignée Go­liath. C’est la plus grosse araignée du monde ! Elle peut dé­pas­ser 30 cm de large et pe­ser 170 grammes. Elle est sur­nom­mée « man­geuse d’oi­seaux », mais elle s’at­taque plu­tôt à des pe­tits mam­mi­fères, des gre­nouilles, des in­sectes, des vers de terre... « Ses pattes ont

Ses pattes ont des griffes qui pro­duisent un son proche de ce­lui des sa­bots d’un che­val

des griffes qui pro­duisent un son très re­con­nais­sable (...), proche de ce­lui des sa­bots d’un che­val frap­pant le sol (en moins fort) » , pré­cise-t-il. C’est seule­ment la 3e fois en 15 ans que ce scien­ti­fique croise cette araignée. Non pas parce qu’elle est me­na­cée de dis­pa­ri­tion (elle est très cou­rante), mais parce qu’elle est très dis­crète. Son ve­nin n’est pas mor­tel pour l’homme, mais ses cro­chets, longs de 2 cm, peuvent cau­ser de fortes dou­leurs en cas de mor­sure. Pour se dé­fendre, l’araignée lance aus­si ses poils ur­ti­cants, qui peuvent cau­ser de fortes dé­man­geai­sons, une perte pas­sa­gère de la vue ou des pro­blèmes res­pi­ra­toires. Pio­tr Nas­kre­cki ra­conte avoir évi­té ces poils de jus­tesse ! Il a cap­tu­ré l’araignée (une fe­melle) et l’a étu­diée dans son la­bo­ra­toire. Elle est ex­po­sée dans un mu­sée du Guya­na. Les arai­gnées sont des in­sectes. Vrai ou faux ? Opos­sum : pe­tit mar­su­pial car­ni­vore d’Amé­rique. Cro­chet (ici) : sor te de dent ve­ni­meuse. Ur­ti­cant : dont le con­tact pro­duit la sen­sa­tion brû­lante d’une pi­qûre d’or tie. Ra­va­geur (ici) : qui dé­truit les ré­coltes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.