CHAM­PION D’ES­CRIME

Mon Quotidien - - OISEAUX -

CONTEXTE Tu peux toi aus­si par­ti­ci­per au concours (ca­té­go­rie jeunes) en t’ins­cri­vant sur Wild­li­fe­pho­to­gra­phe­rof­theyear.com.

À Pa­pal­lac­ta, en Équa­teur (Amé­rique), sans date

LES FAITS

Tou­ché. C’est le titre qu’a choi­si le pho­to­graphe néer­lan­dais Jan Van der Greef pour cette pho­to. Elle montre un face-à-face entre deux co­li­bris, aus­si ap­pe­lés « oi­seaux-mouches ». À gauche, un in­ca à col­lier, à droite un co­li­bri porte-épée.

COM­PRENDRE

Le co­li­bri porte-épée est la seule es­pèce d’oi­seau au monde à avoir un bec plus long que son corps (sans comp­ter la queue). Il me­sure entre 8 et 11 cm de long ! Comme chez les autres co­li­bris, ce long bec lui per­met d’at­teindre le nec­tar (li­quide su­cré) au fond des fleurs en forme de tube. Mais il per­met aus­si au mâle de veiller sur les zones où se trouve sa nour­ri­ture. Bien dé­ci­dé à dé­fendre son ter­ri­toire, le co­li­bri porte-épée peut se mon­trer très agres­sif vis-à-vis de l’in­ca à col­lier. La preuve sur cette pho­to !

LE SA­VIEZ-VOUS ?

Vrai ou faux ? Les co­li­bris savent vo­ler sur place et à re­cu­lons. re­cu­lons. à vo­ler sa­voir à oi­seaux seuls les même sont Ils Vrai.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.