Un jour­na­liste a-t-il le droit de te prendre en pho­to ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - En­tre­tien réa­li­sé par R. Botte

Pa­rents. « Un jour­na­liste a le droit de pho­to­gra­phier un en­fant seule­ment s’il a l’au­to­ri­sa­tion de ses pa­rents. À toi seul, tu ne peux pas au­to­ri­ser la pu­bli­ca­tion d’une pho­to de toi. Toute per­sonne a un droit sur sa propre image : elle a le droit de dé­ci­der com­ment elle veut être ou ne veut pas être mon­trée en pho­to. Mais pour les en­fants, ce sont les pa­rents qui dé­cident. » In­for­ma­tion. « Il y a des ex­cep­tions car, par­fois, 2 droits s’op­posent : le droit à l’image et le droit à l’in­for­ma­tion. Si tu par­ti­cipes à une ma­ni­fes­ta­tion dans la rue et que tu es pris en pho­to, le jour­na­liste a le droit de pu­blier cette pho­to. Se­lon la loi, il ne te montre pas toi, mais il parle de l’évé­ne­ment. Le droit à l’in­for­ma­tion prime. Même chose si tu as­sistes à l’avant-pre­mière d’un film, à un concert... » Illus­trer. « Mais si on te prend en pho­to seul en train de sor­tir de l’école pour illus­trer un ar­ticle qui parle des tra­jets école-mai­son, là, il faut ab­so­lu­ment que tes pa­rents aient don­né leur au­to­ri­sa­tion pour pu­blier. » Flou­ter. « Un adulte, lui, au­to­rise (ou pas) que sa pho­to soit pu­bliée. Pour qu’il ne soit pas re­con­nu, on peut le flou­ter, ain­si que tous les élé­ments qui per­mettent de le re­con­naître. » En té­lé, qu’est-ce qu’un JRI ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.