Sur In­ter­net, qu’ap­pelle-t-on un mème ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - En­tre­tien réa­li­sé par R. Botte

Re­pro­duit. « Ce mot vient de l’an­glais. En fran­çais, at­ten­tion de bien mettre l’ac­cent grave sur le pre­mier “e”, si­non on risque de lire “même” ou “mémé” ! Un mème est une vi­déo, une image ou juste un mot sor­ti de son contexte et re­pro­duit sur le Web. Il fait alors par­tie de la “cul­ture In­ter­net” des uti­li­sa­teurs, comme une blague entre connais­seurs. » Britney Spears. « Un mème naît par­fois dans l’ac­tua­li­té. Par exemple, ce peut être à l’oc­ca­sion d’un dis­cours du pré­sident amé­ri­cain Ba­rack Oba­ma ou d’un concert de Mi­ley Ci­rus. En­suite, un ex­trait de ce dis­cours ou de ce concert est imi­té et dif­fu­sé sur le Web. Par­mi les mèmes cé­lèbres, il y a Leave Britney Alone. Un fan de Britney Spears avait pos­té une vi­déo pour de­man­der aux jour­na­listes d’ar­rê­ter de se mo­quer d’elle. Beau­coup d’in­ter­nautes ont ri de sa phrase “lais­sez Britney tran­quille” en la re­pre­nant et en l’imi­tant. C’est un mème ! » Très vite. « Les mèmes existent de­puis la nais­sance d’In­ter­net ! Mais au­jourd’hui, comme tout le monde est en “di­rect” sur In­ter­net (avec son smart­phone), les mèmes sont plus nom­breux. Avec les ré­seaux so­ciaux (comme Fa­ce­book), ils se pro­pagent très vite sur le Web. » Sur Twit­ter et Fa­ce­book, qu’est-ce qu’un ha­sh­tag ?

Le geste du père du foot­bal­leur mor t... re­pris par des per­sonnes dans le monde en­tier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.