Foot : pour­quoi an­nu­ler un car­ton rouge après un match ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - En­tre­tien réa­li­sé par R. Botte

Images. « Un car­ton rouge est an­nu­lé si les images vi­déo prouvent qu’il y a eu une er­reur et si l’ar­bitre re­con­naît s’être trom­pé. » Ar­bitres. « De telles dé­ci­sions sont rares, car les ar­bitres ne se trompent pas sou­vent sur les ex­clu­sions. Les ar­bitres de Ligue 1 (et seule­ment eux) peuvent faire un rap­port après vi­sion­nage, s’ils es­timent qu’il y a eu une er­reur de ju­ge­ment. Ce­la s’était dé­jà pro­duit en dé­but de saison avec un foot­bal­leur de Caen. Un joueur ex­clu par er­reur peut alors être ré­in­té­gré pour le match sui­vant. À l’in­verse, un joueur peut être sus­pen­du même s’il a seule­ment pris un aver­tis­se­ment (car­ton jaune) pen­dant le match (alors qu’il de­vait être ex­clu). Dans tous les cas, il ne doit y avoir au­cun doute sur ce que montrent les images. » Clubs. « Les clubs ne peuvent pas contes­ter les dé­ci­sions des ar­bitres. C’est un prin­cipe du sport. La seule ex­cep­tion concerne l’er­reur d’iden­ti­fi­ca­tion : si l’ar­bitre n’a pas dit le bon nu­mé­ro de maillot du joueur. Par ailleurs, on ne re­vient ja­mais sur une dé­ci­sion tech­nique prise par l’ar­bitre (ex. : pe­nal­ty ou but ac­cor­dé). » Quel est le nom du stade de Mar­seille ?

Lors du match PSG-OM, l’ar­bitre avait don­né un car ton rouge au joueur mar­seillais Gian­nel­li Im­bu­la.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.