COM­PRENDRE

Le mal­heur des ours fait le bon­heur des tou­ristes

Mon Quotidien - - À LA UNE -

Mon Quo­ti­dien Baie (ici) : « creux » d’une côte, s’en­fon­çant dans les terres. Jeû­ner : ne pas man­ger. Couvre-feu : in­ter­dic­tion de sor tir de chez soi à cer taines heures. Dis­sua­sif (ici) : qui dé­cou­rage de re­com­men­cer.

Près de 15 000 tou­ristes se rendent chaque an­née à Chur­chill, « ca­pi­tale mon­diale des ours po­laires ». Pour ad­mi­rer les ours sans risque, les tou­ristes cir­culent à bord de bus spé­ciaux mon­tés sur des roues de trac­teur, avec des grandes vitres.

est al­lé à Chur­chill : re­trouve notre re­por tage sur mon­quo­ti­dien.fr (ru­brique « les dos­siers thé­ma­tiques »).

N° 3 081

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.