3 mois après, le retour des vio­lences à Fer­gu­son

Mon Quotidien - - MONDE - S. Her­vy

La ville de Fer­gu­son, aux ÉtatsU­nis (Amé­rique), at­ten­dait cette dé­ci­sion de­puis 3 mois. Lun­di, la jus­tice a dé­ci­dé de ne pas pour­suivre le po­li­cier blanc qui avait ti­ré sur un jeune Noir, Mi­chael Brown, en août (lire n° 5 358). Ce­la si­gni­fie qu’il n’y au­ra pas de pro­cès et que l’homme n’au­ra pas à s’ex­pli­quer de­vant un juge. La jus­tice a dé­ci­dé qu’il n’y avait pas as­sez de preuves pour ac­cu­ser ce po­li­cier. La ré­ac­tion a été im­mé­diate : des cen­taines d’ha­bi­tants ont ma­ni­fes­té dans les rues de la ville, lun­di soir. Ils disent que le po­li­cier a ti­ré sur Mi­chael Brown parce qu’il était noir et qu’il doit être ju­gé. Il y a eu des vio­lences, des ma­ga­sins pillés, in­cen­diés... La po­lice a ar­rê­té au moins 29 per­sonnes.

Au moins 2 voi­tures de po­lice ont été in­cen­diées. Ba­rack Oba­ma, le pré­sident des États-Unis (Amé­rique), a ap­pe­lé au calme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.