DÉ­FI­LÉ DE PRÊT-À-POR­TER

Mon Quotidien - - KAZAKHSTAN -

CONTEXTE Six as­tro­nautes vivent et tra­vaillent en per­ma­nence (tout le temps) à bord de la Sta­tion spa­tiale in­ter­na­tio­nale (ISS). La moi­tié de l’équi­page est re­nou­ve­lée tous les trois mois.

À Baï­ko­nour, au Ka­za­khs­tan (Asie), le 12 no­vembre

LES FAITS

Les as­tro­nautes amé­ri­cain Ter­ry Virts, russe An­ton Ch­ka­ple­rov et ita­lienne Sa­man­tha Cris­to­fo­ret­ti (de gauche à droite) posent avec leurs com­bi­nai­sons spatiales, à la base russe de Baï­ko­nour. C’est de là qu’ils dé­col­le­ront, le 23 no­vembre, vers la Sta­tion spa­tiale in­ter­na­tio­nale. Ils y sé­jour­ne­ront six mois.

COM­PRENDRE

Lors des sor­ties dans l’es­pace, les as­tro­nautes portent une com­bi­nai­son ri­gide leur per­met­tant de ré­sis­ter à la force du vide. Elle est tout de même ar­ti­cu­lée pour qu’ils puissent bou­ger. Elle est com­po­sée de plu­sieurs couches pour main­te­nir le corps à une bonne tem­pé­ra­ture, per­mettre à l’astronaute de res­pi­rer et le pro­té­ger des forts rayons du so­leil. À l’in­té­rieur de la com­bi­nai­son, la pres­sion (force) de l’oxy­gène est in­fé­rieure à celle de l’ISS. Les as­tro­nautes doivent donc res­pi­rer de l’oxy­gène pen­dant près de quatre heures dans un sas (pe­tite pièce) avant de sor­tir dans l’es­pace. La Na­sa, l’agence spa­tiale amé­ri­caine, teste une nou­velle com­bi­nai­son pour ses as­tro­nautes, ap­pe­lée « Tech­no­lo­gy ». Ce mo­dèle a été choi­si par les in­ter­nautes au dé­but de l’an­née.

LE SA­VIEZ-VOUS ?

Com­bien d’heures d’af­fi­lée a du­ré la plus longue sor­tie dans l’es­pace ?

2001. mars en C’était heures. 9

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.