« Il y a 1 500 séis­mess par an en France »

Mon Quotidien - - FRANCE - M. S.

Un trem­ble­ment de terre a se­coué les en­vi­rons de Qui­be­ron (56) dans la nuit de lun­di à mar­di. La se­cousse a été res­sen­tie jus­qu’à Vannes (56) et Au­ray (56), sans faire ni dé­gâts ni bles­sés. Ce phé­no­mène n’est pas rare en France. So­phie Lam­botte, sis­mo­logue, ex­plique com­ment les séismes sont me­su­rés. • Sta­tions. « Il existe une cen­taine de sta­tions de me­sure dans le pays. Elles sont pla­cées là où l’ac­ti­vi­té sis­mique est la plus forte : dans les Alpes, les Py­ré­nées, le Mas­sif cen­tral, en Al­sace et de plus en plus en Bre­tagne. » • Sis­mo­mètre. « Un ap­pa­reil ap­pe­lé sis­mo­mètre est ins­tal­lé dans ces sta­tions. Il me­sure les mou­ve­ments du sol sans ar­rêt, grâce à des cap­teurs. Il doit être po­sé dans un en­droit calme, à une tem­pé­ra­ture constante, et sur­tout loin de toute ac­ti­vi­té hu­maine (ex. : grotte, an­cienne mine, trou d’une pro­fon­deur de 50 cm à 10 m. » • Si­gnal. « Le sis­mo­mètre en­voie un si­gnal à une autre ma­chine qui per­met de cal­cu­ler la date, l’heure, la vi­tesse, la fré­quence et la force des mou­ve­ments du sol. Ces in­for­ma­tions sont ré­cu­pé­rées par les sis­mo­logues à Stras­bourg Elles ap­pa­raissent sur un or­di­na­teur sous forme de lignes qui montent et qui des­cendent. Si le tra­cé fait des bonds anor­maux et ir­ré­gu­liers, c’est qu’il y a un séisme. » (67). • Force. « Il y a 1 500 séismes par an en France mais peu sont res­sen­tis. Il faut qu’ils at­teignent une ma­gni­tude de 3 (force des se­cousses) pour qu’on les re­marque (ce­lui de Bre­tagne a at­teint 3,6). » Quel pays voi­sin de la France ese vio­lents séismes : l’Al­le­magne o

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.