« Je suis la voix de toutes les filles pri­vées d’école »

Mon Quotidien - - À LA UNE - O. Gas­se­lin, en­voyé spé­cial en Norvège

Des mil­liers d’en­fants sont ve­nus mer­cre­di à Os­lo, en Norvège (Eu­rope), pour voir et en­tendre leur nou­velle hé­roïne : Ma­la­la. Ce jour-là, cette Pa­kis­ta­naise de 17 ans est de­ve­nue la plus jeune per­sonne à re­ce­voir le prix No­bel de la paix. Avant la cé­ré­mo­nie, 5 en­fants de l’as­so­cia­tion Save the Chil­dren ont pu lui po­ser des ques­tions. « Après qu’un ta­li­ban a ten­té de te tuer, com­ment as-tu trou­vé la force de conti­nuer à te battre pour les droits des filles ? » lui a de­man­dé une en­fant. « J’ai eu la chance d’étu­dier grâce à mon père, qui a créé une école pour filles dans ma ville, au Pa­kis­tan, a ré­pon­du

Mon but est que tous les en­fants pa­kis­ta­nais puissent ap­prendre à l’école

Ma­la­la. Sans ce­la, j’au­rais pu être, comme tant de filles, pri­vée d’école et ma­riée à 14 ou 15 ans. Au­jourd’hui, je suis la voix de toutes ces filles pri­vées d’école. » Ma­la­la a in­vi­té à Os­lo 5 autres ado­les­centes qui se battent pour les droits des filles (lire Com­prendre). La jeune Pa­kis­ta­naise, qui vit au­jourd’hui au Royaume-Uni (Eu­rope), est tou­jours en contact avec Mo­ni­ba, son amie res­tée au Pa­kis­tan. « On se parle par Skype. C’est ma meilleure amie. Elle va tou­jours à l’école : c’est cou­ra­geux. Et elle veut de­ve­nir doc­teur. Je suis fière d’elle. » Ma­la­la rêve de re­tour­ner un jour au Pa­kis­tan. « C’est mon pays et mon but est que tous les en­fants pa­kis­ta­nais puissent ap­prendre gra­tui­te­ment à l’école. Ils ne de­mandent qu’à avoir un livre, un ca­hier et un sty­lo ! » Quelle est la ca­pi­tale du Pa­kis­tan (Asie) : Is­la­ma­bad ou Té­hé­ran ? Ta­li­ban : com­bat­tant qui veut im­po­ser des idées très strictes de sa re­li­gion : l’is­lam. Is­la­miste (ici) : qui veut im­po­ser sa re­li­gion (l’is­lam) de ma­nière très stricte.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.