KAILASH : L’IN­DIEN SAU­VEUR D’EN­FANTS

Mon Quotidien - - À LA UNE - O. G. (en­voyé spécial à Os­lo)

On a beau­coup par­lé de Ma­la­la (lire n° d’hier), mais elle n’est pas la seule à avoir re­çu le prix No­bel de la paix 2014 ! Elle le par­tage avec un In­dien de 60 ans : Kailash Sa­tyar­thi. Cet homme a pas­sé toute sa vie à lut­ter contre l’ex­ploi­ta­tion des en­fants dans le monde : en­fants-es­claves, en­fants vo­lés, en­fants obli­gés de se pros­ti­tuer... En 1980, il a créé son or­ga­ni­sa­tion, le Mou­ve­ment pour sau­ver l’en­fance. De­puis cette date, il a sauvé 80 000 en­fants. « On parle peu de ces en­fants pauvres : ils sont in­vi­sibles aux yeux du monde. Re­ce­voir ce prix No­bel de la paix va per­mettre qu’on sache qui ils sont. Ce­la me donne en­core plus de cou­rage pour faire en­tendre la voix de ces en­fants si­len­cieux qui sont en dan­ger » , a-t-il dit en re­ce­vant son prix, mer­cre­di, à Os­lo, en Nor­vège (Eu­rope). Il a aus­si ren­du hom­mage à Iq­bal, ex-enfant-es­clave du Pa­kis­tan (Asie) de­ve­nu dé­fen­seur du droit des en­fants. Il a été as­sas­si­né. Vous l’aviez élu « enfant de l’an­née 1995 ». « Je suis fier de par ta­ger ce prix avec Ma­la­la. Je la consi­dère dé­sor­mais comme ma fille ! Elle est très cou­ra­geuse. Elle se bat pour un monde de paix, pour que toutes les filles puissent al­ler à l’école. J’ai com­men­cé à son âge à dé­fendre les droits des en­fants. Je lui sou­haite que, quand elle au­ra mon âge, elle soit tou­jours en­ga­gée pour l’édu­ca­tion des filles. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.