Noël : qu’est-ce qu’un san­ton ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - En­tre­tien réa­li­sé par R. Botte

Crèche. « En pro­ven­çal, le mot “san­ton” si­gni­fie “pe­tit saint”. C’est un per­son­nage en ar­gile qui se trouve dans la crèche de Noël. Il y a les “per­son­nages” prin­ci­paux (Ma­rie, Jo­seph, Jé­sus) et tous les autres au­tour. » Vil­lage. « Au mo­ment de la Ré­vo­lu­tion fran­çaise (à par­tir de 1789), les églises ont été fer­mées. À Noël, les ca­tho­liques étaient mé­con­tents de ne pas pou­voir al­ler à la messe. Ils ont créé leurs crèches chez eux, avec ce qu’ils avaient sous la main : ar­gile, pâte à sel, mie de pain… Et ils se sont mis à re­pré­sen­ter des gens de leurs fa­milles. Si le père était bou­lan­ger, il y avait un pe­tit per­son­nage bou­lan­ger, par exemple. Ré­sul­tat : tout le vil­lage fi­nis­sait par être dans la crèche ! » Mar­seille. « Au dé­but du XIXe (19e) siècle, Jean-Louis La­gnel a eu l’idée de fa­bri­quer des per­son­nages en sé­rie. Il a été le pre­mier à les vendre sur la Ca­ne­bière, à Mar­seille (Bou­ches­du-Rhône). Et la crèche est de­ve­nue ce qu’elle est au­jourd’hui ! Les san­tons pro­ven­çaux sont ven­dus dans le monde en­tier. » An­ciens. « Mon frère et moi ex­po­sons 2 000 san­tons. Les plus an­ciens datent du XVIIIe (18e) siècle. » À l’ori­gine, que si­gni­fie le mot « crèche » ?

Une crèche de Noël avec des san­tons pro­ven­çaux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.