En France, une femme peu­telle de­ve­nir sa­peur-pom­pier ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - En­tre­tien réa­li­sé par R. Botte

Pro­fes­sion­nels. « Oui, bien sûr et ce­la fait plus de 20 ans que c’est pos­sible. Au­jourd’hui, les femmes re­pré­sentent 1 pom­pier sur 7. Mais elles sont un peu plus nom­breuses chez les pom­piers vo­lon­taires que par­mi les pro­fes­sion­nels. Il n’y a que 4 % d’of­fi­ciers qui sont des femmes (c’es­tà-dire des femmes ayant une fonc­tion d’en­ca­dre­ment). Par­mi les jeunes pom­piers vo­lon­taires (âgés de 12 à 18 ans), il y a près de 1 fille sur 3. On peut dire que notre mé­tier s’est fé­mi­ni­sé : il y a de plus en plus de femmes dans les ca­sernes de pom­piers. » Force. « Beau­coup de femmes n’osent pas choi­sir ce mé­tier, car elles ont l’image du pom­pier hé­ros et pensent ne pas avoir la force de le faire. Mais c’est faux ! Au­jourd’hui, le ma­té­riel est beau­coup plus léger et plus ma­niable. Une femme peut faire ce mé­tier ! En plus, 70 % des in­ter­ven­tions sont des se­cours à la per­sonne (ex. : ma­laise dans la rue) et non des in­cen­dies. » Ca­serne. « Au dé­part, quand on ar­rive dans la ca­serne de pom­piers, c’est vrai qu’on est en mi­no­ri­té. Il faut mon­trer qu’on est ca­pables ! Mais, en­suite, on fait exac­te­ment les mêmes mis­sions que les hommes. » Les pom­piers de Pa­ris et ceux de Mar­seille sont des mi­li­taires. Vrai ou faux ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.