« Connaître l’his­toire du dé­but de la vie sur la Terre »

Mon Quotidien - - À LA UNE - En­tre­tien réa­li­sé par C. H.

Le ro­ver Cu­rio­si­ty a trou­vé des preuves qu’un lac d’eau douce a exis­té il y a 3 mil­liards d’an­nées dans le cra­tère de Gale, à la sur­face de Mars. Il ex­plore ce cra­tère de­puis août 2012. La NASA, l’Agence spa­tiale amé­ri­caine, vient de l’an­non­cer. In­ter­view de Syl­vestre Mau­rice, as­tro­phy­si­cien à l’uni­ver­si­té de Tou­louse. At­mo­sphère. « Au­jourd’hui, il n’y a plus d’eau li­quide sur Mars et il ne peut plus y en avoir. La rai­son : il n’y a plus as­sez d’at­mo­sphère. Mais Mars n’a pas tou­jours été sèche et froide. Des traces d’écou­le­ment (ex. : ri­vières) re­pé­rées à sa sur­face ont dé­jà per­mis de sa­voir que de l’eau a cou­lé là-bas il y a très long­temps. Mars a donc été chaude et hu­mide il y a plus de 3 mil­liards d’an­nées. » Lac. « En étu­diant des roches, Cu­rio­si­ty a dé­cou­vert que le cra­tère de Gale ren­fer­mait un lac d’eau douce (et même plu­sieurs Qu’est-ce qu’un fo­rage ? lacs qui se sont suc­cé­dé) as­sez grand pour avoir exis­té des mil­lions d’an­nées, le temps de se for­mer puis de s’as­sé­cher en ac­cu­mu­lant des sé­di­ments qui ont for­mé le mont Sharp. »

Le lac était as­sez grand pour avoir exis­té des mil­lions d’an­nées, le temps de se for­mer puis de s’as­sé­cher

Pos­sible. « On a aus­si dé­jà re­pé­ré des traces d’eau ‘‘po­table’’ sur Mars, ain­si que du car­bone et de l’hy­dro­gène. Ces élé­ments laissent à pen­ser qu’au­tre­fois la vie a été pos­sible sur Mars. Comprendre tout ce­la per­met­tra de mieux connaître l’his­toire du dé­but de la vie sur la Terre. » Ro­ver : vé­hi­cule se dé­pla­çant sur un astre autre que la Terre. At­mo­sphère : en­semble des couches de gaz en­tou­rant une pla­nète. Sé­di­ment (ici) : dé­pôt na­tu­rel lais­sé par l’eau ou le vent.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.