« James a été cou­ra­geux face à cet al­li­ga­tor ! »

Mon Quotidien - - À LA UNE - C. Hal­lé

Les zones de bai­gnade ont rou­vert une se­maine après l’at­taque mais l’al­li­ga­tor n’a pas été cap­tu­ré.

« Cet en­fant est sur­hu­main ! Même un adulte n’au­rait pas pu en faire au­tant. Je suis im­pres­sion­né ! » , ré­agit Ma­this, 11 ans, qui a vo­té pour James, un Amé­ri­cain de 9 ans res­ca­pé d’une at­taque d’al­li­ga­tor (lire nos 5 353-5 354). Vous avez été près d’1 sur 4 à le choi­sir comme en­fant de l’an­née. En août, il se ra­fraî­chis­sait dans un lac en Flo­ride quand un al­li­ga­tor long de 2,7 m s’est je­té sur lui. « J’ai sen­ti sa mâ­choire, (…) ses dents, avait-il ra­con­té à l’époque. Je ne sa­vais pas quoi faire. Je l’ai frap­pé plu­sieurs fois et il a lâ­ché prise. J’ai fi­na­le­ment eu la force de main­te­nir sa mâ­choire ou­verte pour me dé­ga­ger (…) et lui échap­per. » James a été conduit à l’hô­pi­tal avec des marques de grif­fures et de mor­sures… et une dent plan­tée dans le dos. Il est sor­ti quelques jours plus tard. James va bien. Il a été in­vi­té dans des émis­sions té­lé. Il a gar­dé la dent de l’al­li­ga­tor pour s’en faire un col­lier ! Gia­co­mo, 13 ans, est tout aus­si ad­mi­ra­tif : « James a été très cou­ra­geux. À sa place, j’au­rais eu très peur de me re­trou­ver nez à nez avec un al­li­ga­tor. C’est un ani­mal ter­ri­fiant et re­dou­té de tous. Heu­reu­se­ment que l’his­toire se fi­nit bien. » Même avis pour Lu­cy, 10 ans : « Il a fait preuve de beau­coup de sang-froid. C’est bien qu’il s’en soit sor­ti. » Pau­line, 10 ans, au­rait fait pa­reil à sa place : « J’au­rais ten­té de vaincre ma peur pour sur­vivre. » Les zones au­to­ri­sées à la bai­gnade ont été rou­vertes au pu­blic, une se­maine après l’at­taque. Mais l’al­li­ga­tor, lui, n’a pas été re­trou­vé. Existe-t-il des al­li­ga­tors en de­hors de l’Amé­rique ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.