« J’es­père qu’on pren­dra ma de­mande au sé­rieux »

Mon Quotidien - - À LA UNE - C. Hal­lé

À 10 ans, Mi­li Ka­su­ri­nen sait ce qu’elle veut ! Cette élève de pri­maire a en­voyé par cour­rier sa can­di­da­ture pour... de­ve­nir maire de sa ville, Ke­mi­jär­vi, dans le nord de la Fin­lande (Eu­rope) ! C’est ce qu’a ra­con­té le site de la ra­dio-té­lé­vi­sion fin­lan­daise. Pour être can­di­dat en Fin­lande, il faut, comme en France, avoir au moins 18 ans. Mais ce­la n’a pas ar­rê­té Mi­li ! « J’es­père qu’on pren­dra ma de­mande au sé­rieux. J’ai clai­re­ment ex­pli­qué que ce n’était pas une blague et j’ai de­man­dé qu’on lise mes pro­po­si­tions jus­qu’à la fin » , a-t-elle confié au site. Pour que la ville fasse des éco­no­mies, elle pro­pose que toutes les écoles pri­maires soient réunies et que les élèves suivent cer­tains cours sur In­ter­net de­puis chez eux. Mi­li veut aus­si que les ha­bi­tants, sur­tout les jeunes, ar­rêtent de je­ter des dé­chets dans les rues. Si la ville est propre, les tou­ristes s’y sen­ti­ront mieux. Et, pour les at­ti­rer, Mi­li veut aus­si dé­ve­lop­per la pêche dans le lac de la ville. Autre idée : agran­dir ou construire de nou­veaux es­paces pour les per­sonnes âgées.

Mi­li dit que, si elle est élue, elle par­ta­ge­ra son temps entre l’école et la mai­rie

Mi­li dit que, si elle est élue, elle par­ta­ge­ra ses jour­nées entre l’école et la mai­rie, avec seule­ment un de­mi-sa­laire… Une éco­no­mie de plus pour la mai­rie ! Et elle ex­plique qu’elle s’en­tou­re­ra d’adultes qui l’ai­de­ront à prendre les dé­ci­sions. Les pa­rents de Mi­li sou­tiennent leur fille. Même si elle ne de­vient pas maire, ses idées se­ront peut-être re­te­nues par les adultes ! La Fin­lande fait par­tie de l’Union eu­ro­péenne. Vrai ou faux ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.