LA PRÉ­PA­RA­TION...

Mon Quotidien - - LA NAISSANCE DE -

CONTEXTE De l’idée (1993) au lan­ce­ment (1995), il a fal­lu deux ans pour in­ven­ter, tes­ter et amé­lio­rer

À Pa­ris, en 1995

IL A DIT

« Il était es­sen­tiel de l’ap­pe­ler Quo­ti­dien, car les pa­rents qui ont tes­té les pre­miers nu­mé­ros po­saient tou­jours la même ques­tion : “Pa­rais­sez-vous chaque se­maine ou chaque mois ?” » ra­conte Fran­çois Du­four, le ré­dac­teur en chef.

LES CHIFFRES

• 10 mi­nutes de lec­ture chaque jour. Voi­là l’ob­jec­tif des trois créa­teurs du jour­nal. • 8 pages seule­ment, pour que le jour­nal ne soit pas trop long à lire. • 5 pays pro­po­saient des quo­ti­diens pour en­fants ou ado­les­cents, en 1993. Tous se trou­vaient en Asie : au Ja­pon, en Inde, en Chine, à Taï­wan et en Co­rée du Sud. • 48 000 en­fants sont au­jourd’hui abon­nés à Mon Quo­ti­dien. Ils paient en­vi­ron 9 eu­ros par mois pour re­ce­voir leur jour­nal chez eux. • 131 000 jeunes sont abon­nés au Pe­tit Quo­ti­dien, à Mon Quo­ti­dien ou à L’AC­TU, les trois quo­ti­diens de Play Bac à des­ti­na­tion des 7-17 ans. • 40 jour­na­listes (dont 30 toute la se­maine) tra­vaillent pour Play Bac Presse. • 5 000. C’est le nombre d’en­fants qui viennent à la ré­dac­tion, à Pa­ris, chaque an­née. Cer­tains sont « ré­dac­teurs en chef d’un jour ». D’autres par­ti­cipent à « l’ate­lier des P’tits jour­na­listes ». (In­fos : w.lund@play­bac.fr)

LES FAITS

LE SA­VIEZ-VOUS ?

Quelle est la dif­fé­rence entre un bi­men­suel et un bi­mes­triel ? mois. deux les tous fois une bi­mes­triel, Un mois. par fois deux pa­raît bi­men­suel Un

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.