PAR­LEZ-MOI DE MOI

Mon Quotidien - - LE RÔLE DES ENFANTS -

CONTEXTE Écrire ce que le jour­na­liste veut lire ou écrire ce que le lec­teur veut lire ?

À Pa­ris, le 16 jan­vier 1996

LES FAITS

Un an après le lan­ce­ment de Mon Quo­ti­dien, Fran­çois Du­four, ré­dac­teur en chef, anime la con­fé­rence de ré­dac­tion de 10 heures. Des en­fants ont été in­vi­tés à être ré­dac­teurs en chef ju­niors. Ce jour-là, ce sont les en­fants de Franz-Oli­vier Gies­bert (à l’époque, le ré­dac­teur en chef du jour­nal Le Fi­ga­ro) et Marc Jé­zé­ga­bel (le ré­dac­teur en chef d’In­foMa­tin, un quo­ti­dien qui n’existe plus). À droite, sur la pho­to, Oli­vier Gas­se­lin et Bru­no Quat­trone. Au­jourd’hui, ce sont les ad­joints du ré­dac­teur en chef de Mon Quo­ti­dien.

COM­PRENDRE

Mon Quo­ti­dien ne ra­conte pas aux en­fants l’ac­tua­li­té des adultes. Pour leur don­ner en­vie de lire, les jour­na­listes cherchent l’ac­tua­li­té des en­fants. C’est-à-dire celle qui va in­té­res­ser les gar­çons et les filles en CM2, en 6e, en 5e... Pour ce­la, nous ap­pli­quons trois mé­thodes : 1. De­man­der aux en­fants du « club de lecteurs » de choi­sir, sur In­ter­net, les su­jets qui les in­té­ressent. Ceux qu’ils pré­fèrent sont en­suite dé­ve­lop­pés en une (pre­mière page) du jour­nal. (Pour s’ins­crire : club-play­bac.in­box.fr) 2. Faire choi­sir les « pe­tites in­fos » et les pho­tos par des ré­dac­teurs en chef ju­niors. Ils sont in­vi­tés au jour­nal dès qu’ils le peuvent (les dimanches, pen­dant les va­cances...). 3. Pour ne pas écrire des mots que les lecteurs ne com­prennent pas, un ins­ti­tu­teur re­lit le jour­nal avant qu’il soit im­pri­mé, chaque soir.

LE SA­VIEZ-VOUS ?

Com­ment s’ap­pelle le pal­ma­rès des nu­mé­ros les plus lus et les moins lus par nos lecteurs, chaque mois ?

flop. top/ Le

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.