2015, an­ni­ver­saires de e Ma­ri­gnan et Wa­ter­loo

Mon Quotidien - - FRANCE - M. Serre

Une vic­toire et une dé­faite. La France cé­lèbre cette an­née 2 grandes ba­tailles : celle de Ma­ri­gnan (1515) et celle de Wa­ter­loo (1815). Pour­quoi ont-elles mar­qué notre His­toire ? • Il y a 500 ans, Ma­ri­gnan. C’est la pre­mière grande vic­toire mi­li­taire du jeune roi Fran­çois Ier. Il règne sur la France de­puis le 25 jan­vier 1515. Il veut ré­cu­pé­rer le du­ché de Mi­lan, en Ita­lie (Eu­rope). Il pense que cette ré­gion lui ap­par­tient. Le jeune sou­ve­rain va donc conti­nuer les guerres contre cette ré­gion, dé­bu­tées en 1494 par les rois de France Charles VIII (8) et Louis XII (12). Fran­çois Ier, âgé de 21 ans, di­rige sa pre­mière ba­taille à Ma­ri­gnan. Le 13 sep­tembre, l’ar­mée fran­çaise af­fronte l’ar­mée suisse, al­liée du duc de Mi­lan. Les com­bats sont par­mi les plus meur­triers du siècle : 16 000 sol­dats morts en 16 heures. Les Fran­çais rem­portent la ba­taille... et le du­ché. • Il y a 200 ans, Wa­ter­loo. Na­po­léon Ier est em­pe­reur de­puis 1804. Il en­voie son ar­mée conqué­rir l’Eu­rope. En 1810, il do­mine une bonne par­tie du conti­nent. Mais, à par­tir de 1812, il com­mence à perdre des ba­tailles. En 1815, avec la moi­tié de l’ar­mée fran­çaise, il at­taque les An­glais et les Prus­siens (ai­dés par des sol­dats des Pays-Bas), à Wa­ter­loo, en Bel­gique (Eu­rope). Rem­por­tée par le duc an­glais de Wel­ling­ton le 18 juin 1815, la ba­taille de Wa­ter­loo (qui a fait 40 000 morts) marque la fin du règne de Na­po­léon Ier. Il se rend aux An­glais, qui l’en­voient en « pri­son » sur l’île de Sainte-Hé­lène, dans l’océan At­lan­tique Sud. Quel est le nom ac­tuel de la vil l Ma­ri­gnane ou Me­le­gna­no ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.