La mas­cotte du jour­nal, existe-t-il vrai­ment ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - En­tre­tien réa­li­sé par R. Botte

Lan­ce­ment. « Eh non, il n’existe pas ! En tout cas, je ne l’ai ja­mais ren­con­tré ! Je l’ai in­ven­té pour le lan­ce­ment de Mon Quo­ti­dien, en 1995. Fran­çois Du­four, le ré­dac­teur en chef, ne m’avait don­né au­cune in­di­ca­tion par­ti­cu­lière pour des­si­ner ce­lui qui al­lait de­ve­nir la mas­cotte du jour­nal. » Lo­go. « Je l’ai des­si­né avec mon style ha­bi­tuel. Mais il fal­lait que ce soit un trait as­sez simple, car, chaque jour, je de­vais faire une di­zaine de des­sins très ra­pi­de­ment. Il fal­lait aus­si qu’il soit re­con­nais­sable très vite, car il est dans le lo­go du jour­nal. » Co­tillon. « Dans mon sou­ve­nir, j’avais eu l’idée de l’ap­pe­ler Co­tillon. Et le ré­dac­teur en chef a trou­vé l’or­tho­graphe Quo­tillon pour rap­pe­ler le mot quo­ti­dien. » Bon gars. « Quo­tillon est un per­son­nage sans âge. Il est fa­cé­tieux, naïf et même un peu re­belle. C’est un bon gars ! Je lui ai mis un pull rouge pour qu’on le re­con­naisse bien et que ce soit gai et pé­tant ! Un peu après, je lui ai in­ven­té un com­pa­gnon : Ro­gnon. Je les ai des­si­nés pen­dant 4 ans, puis j’ai pas­sé la main à Berth. Quo­tillon n’a pas trop chan­gé. Il est res­té fi­dèle à sa per­son­na­li­té. » Quel ad­jec­tif si­gni­fie « qui cri­tique en se mo­quant » ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.