Se­lon la po­lice, les sus­pects sont 2 frères, nés à Pa­ris

Mon Quotidien - - PLAYBAC PRESS -

Les 2 hommes soup­çon­nés d’avoir fu­sillé 12 per­sonnes au jour­nal Char­lie Heb­do (lire n° d’hier) étaient tou­jours re­cher­chés par la po­lice, jeu­di soir. 2 sus­pects ont été iden­ti­fiés dès mer­cre­di : Ché­rif et Saïd Koua­chi, 2 frères âgés de 32 et 34 ans. Les en­quê­teurs ont dé­cou­vert leurs noms après avoir re­trou­vé la carte d’iden­ti­té de Saïd. Ils ont aus­si dé­cou­vert d’autres in­dices dans la voi­ture aban­don­née à Pa­ris après l’at­taque. La po­lice a dif­fu­sé leurs noms et leurs pho­tos dans la nuit de mer­cre­di à jeu­di. Les fu­gi­tifs ont été re­pé­rés, jeu­di ma­tin, dans une sta­tion-ser­vice qu’ils ont bra­quée près de VillersCot­te­rêts (Aisne), à en­vi­ron 80 km au nord-est de Pa­ris. Se­lon le di­rec­teur de la sta­tion-ser­vice, ils por­taient une ca­goule et avaient des armes de guerre. Ché­rif et Saïd Koua­chi sont fran­çais, nés à Pa­ris. Les ex­perts de la lutte contre le ter­ro­risme (lire p. 2) les avaient dé­jà sur­veillés. Sur­tout Ché­rif, le plus jeune. Or­phe­lin dès l’en­fance de ses pa­rents ori­gi­naires d’Al­gé­rie (Afrique), Ché­rif a été éle­vé dans un foyer à Rennes (Ille-et-Vi­laine). Il a pas­sé un di­plôme pour de­ve­nir prof de sport, puis a re­joint son frère aî­né à Pa­ris. En 2008, il a été condam­né à 18 mois de pri­son. Rai­son : il avait fait par­tie d’un groupe qui en­voyait des jeunes dans des camps d’en­traî­ne­ment dji­ha­distes (lire p. 2) en Irak (Asie). D’ailleurs, Ché­rif ten­tait d’al­ler en Irak quand il a été ar­rê­té en 2005. Il avait 22 ans.

La po­lice a iden­ti­fié les sus­pects grâce à une carte d’iden­ti­té ou­bliée dans la voi­ture vo­lée

Que si­gni­fie l’ex­pres­sion « pré­su­mé in­no­cent » ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.