Quelle dif­fé­rence entre li­ber­té d’ex­pres­sion et de la presse ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - En­tre­tien réa­li­sé par R. Botte

Dé­cla­ra­tion. « La li­ber­té d’ex­pres­sion est ins­crite dans l’ar­ticle (pa­ra­graphe) 11 de la Dé­cla­ra­tion des droits de l’homme et du ci­toyen de 1789. Tout ci­toyen a le droit d’ex­pri­mer son opi­nion. Il ne doit pas su­bir de vio­lence à cause de ce qu’il pense. » Mé­tier. « La li­ber­té de la presse “conso­lide” la li­ber­té d’ex­pres­sion pour pro­té­ger ceux dont l’ex­pres­sion est le mé­tier : les jour­na­listes. On parle même de “li­ber­té d’in­for­mer”, car cette li­ber­té ne concerne pas seule­ment les jour­na­listes de mé­tier. Elle concerne aus­si, par exemple, un blo­gueur (qui, sou­vent, n’est pas jour­na­liste) qui in­forme sur des évé­ne­ments de son pays. » Jus­tice. « Ce­la ne veut pas dire qu’un jour­na­liste peut écrire ou dire des choses fausses sur quel­qu’un ou in­sul­tantes pour lui. S’il le fait, il risque d’être condam­né par la jus­tice et de de­voir payer une amende. » ca­ri­ca­ture, être im­per­ti­nent... est une li­ber­té. La li­ber­té d’ex­pres­sion a une seule li­mite : per­sonne n’a le droit d’in­ci­ter à la haine ou au meurtre. » Li­mite. « Mais ex­pri­mer une opi­nion, des­si­ner une Le Danemark est le 1er pays à avoir adop­té un droit de la presse. Vrai ou faux ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.