L’EX­PERT

Mon Quotidien - - PLAYBAC PRESS -

« C’est Tom qui a vo­lé mon smart­phone ! » Ce dé­lit, ap­pe­lé dif­fa­ma­tion, est le plus fré­quent. Dif­fa­mer, c’est ac­cu­ser quel­qu’un, sou­vent à tort. L’ac­cu­sa­teur peut alors être ju­gé. S’il ment, il se­ra condam­né. « La prof de maths est al­coo­lique ! » Ce genre de pro­pos peut être pu­ni, car il porte at­teinte à la vie pri­vée de la per­sonne vi­sée. De plus, en France, l’al­coo­lisme est consi­dé­ré comme une ma­la­die. « Sa­lope, pauvre con… » sont des in­jures. L’in­jure est une pa­role mé­pri­sante qui blesse d’une ma­nière grave et vou­lue. In­ju­rier quel­qu’un de­vant d’autres per­sonnes peut conduire à une condam­na­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.