Ré­pu­blique, to­lé­rance...

Mon Quotidien - - PLAYBAC PRESS -

Fait d’ac­cep­ter les opi­nions et les croyances des autres. La to­lé­rance, c’est le res­pect de la dif fé­rence. « Su­per-loi » qui dé­fi­nit l’or­ga­ni­sa­tion et le fonc­tion­ne­ment d’un pays. La Cons­ti­tu­tion in­dique qui gou­verne le pays, com­ment sont élus les di­ri­geants, quels sont les pou­voirs de cha­cun... La Cons­ti­tu­tion de 1958 est as­so­ciée à la Dé­cla­ra­tion des droits de l’homme et du ci­toyen (1789). Avec la li­ber­té et l’éga­li­té, la fra­ter­ni­té est l’une des 3 « idées » im­por­tantes de la Ré­pu­blique fran­çaise. Elles datent de la Ré­vo­lu­tion fran­çaise de 1789 et sont écrites dans la Dé­cla­ra­tion uni­ver­selle des droits de l’homme de 1948. « Tous les êtres hu­mains (...) doivent agir les uns en­vers les autres dans un es­prit de fra­ter­ni­té. » L’éga­li­té est une autre des 3 « idées » ins­crites dans la de­vise (phrase qui ré­sume les va­leurs, les prin­cipes es­sen­tiels) de la Ré­pu­blique fran­çaise. Elle si­gni­fie que tous les ci­toyens fran­çais ont les mêmes droits, sans dis­tinc­tion de race ou de re­li­gion. « Tous les êtres hu­mains naissent libres et égaux en di­gni­té et en droits » , pré­cise la Dé­cla­ra­tion uni­ver­selle des droits de l’homme.

Un ma­rion­nette re­pré­sen­tant Ma­rianne, fi­gure de la Ré­pu­blique fran­çaise, lors de la marche à Pa­ris, di­manche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.