Se­lon des mu­sul­mans, pour­quoi est-il grave de des­si­ner Ma­ho­met ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - En­tre­tien réa­li­sé par R. Botte

Image. « Ce n’est pas grave. Il n’est pas écrit dans le Co­ran (livre sa­cré) qu’il est in­ter­dit de le faire. Pour un mu­sul­man, ce qui est grave, c’est d’ado­rer l’image d’une per­sonne… Il ne doit pas y avoir de culte d’une per­sonne, car ce­la nous dé­tourne de Dieu. Nous ne des­si­nons pas non plus notre dieu (Al­lah) : on ne sait pas com­ment il est. » Mos­quées. « C’est pour cette rai­son que, dans les mos­quées, il n’y a ni ta­bleau ni sculp­ture de Ma­ho­met. C’est vrai qu’il existe des por­traits du Pro­phète dans des livres. Mais c’est de l’art, pas de la re­li­gion. Donc per­sonne ne le condamne. » Ca­ri­ca­tures. « Quand il y a eu les ca­ri­ca­tures dans Char­lie Heb­do, ce ne sont qu’ils n’ont pas ac­cep­té que Char­lie Heb­do se moque du Pro­phète. Mais ce jour­nal se moque de toutes les re­li­gions, des hommes po­li­tiques… Il en a le droit. » pas les des­sins qui ont cho­qué des mu­sul­mans, mais c’est le fait de mon­trer Ma­ho­met en ter­ro­riste, en ob­sé­dé sexuel… Bien sûr, rien ne jus­ti­fie la vio­lence et ces as­sas­si­nats ! Les ter­ro­ristes ont tué parce Quelle ville, lieu de nais­sance de Ma­ho­met, est le lieu de pè­le­ri­nage des mu­sul­mans ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.