L’oie à tête bar­rée vole au-des­sus de l’Hi­ma­laya

Mon Quotidien - - MONDE - S. Her­vy

C’est l’oi­seau mi­gra­teur qui vole le plus haut ! 7 oies à tête bar­rée ont été sui­vies du­rant plu­sieurs mois par des scien­ti­fiques bri­tan­niques. Ces oi­seaux vivent en Chine et en Mon­go­lie (Asie). Mais ils passent l’hi­ver en Inde (Asie), où il fait plus chaud. Pour mi­grer, ils doivent donc pas­ser au-des­sus de l’Hi­ma­laya. Les chercheurs bri­tan­niques ont dé­cou­vert que cer­taines oies volent jus­qu’à 7 km d’al­ti­tude. À cette hau­teur, il n’y a presque plus d’oxy­gène dans l’air ! Les chercheurs ont aus­si ap­pris que ces oies peuvent vo­ler du­rant 17 heures sans ja­mais s’ar­rê­ter de battre des ailes. Et que leur vol res­semble à des « mon­tagnes russes » : elles res­tent près du sol des mon­tagnes pour ne pas dé­pen­ser trop d’éner­gie. Il peut faire jus­qu’à - 60 °C au som­met de l’Eve­rest. Vrai ou faux ?

Se­lon des al­pi­nistes, des oies à tête bar­rée volent même au-des­sus de l’Eve­rest, le plus haut som­met du monde (8 848 m) !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.