Un pu­pille de la Na­tion, c’est qui, c’est quoi ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - En­tre­tien réa­li­sé par R. Botte

En­fant. « Un pu­pille de la Na­tion est un en­fant (de moins de 21 ans) pro­té­gé par la France. Ce­la veut dire que le pays va lui don­ner de l’ar­gent, payer ses études, l’ai­der quand il en a be­soin… En 2013, ce­la concer­nait 335 en­fants. » Tués. « Cette pro­tec­tion est don­née aux en­fants dont l’un ou les 2 pa­rents ont été tués ou bles­sés dans une guerre (ex. : en­fant ayant un père mi­li­taire) ou dans un at­ten­tat. Elle est aus­si ap­por­tée aux en­fants eux-mêmes vic­times. C’est le cas des en­fants otages du ter­ro­riste dans le su­per­mar­ché, à Pa­ris, le 9 jan­vier. S’ils le de­mandent (ce n’est pas au­to­ma­tique), ils se­ront “adop­tés par la Na­tion”. » Fa­mille. « Les pu­pilles de la Na­tion ne sont pas tous or­phe­lins. La plu­part gran­dissent avec leur pa­rent en­core vi­vant ou avec quel­qu’un de leur fa­mille. » créé en 1916, pen­dant la Pre­mière Guerre mon­diale (1914-1918). À cette époque, il fal­lait ai­der des mil­liers d’en­fants dont les pa­rents étaient morts à la guerre. » Mil­liers. « Ce sta­tut a été « Pu­pille » de la Na­tion et « pu­pille » de l’oeil sont des mots sy­no­nymes. Vrai ou faux ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.