Mé­téo : y a-t-il sou­vent des bliz­zards en France ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - En­tre­tien réa­li­sé par R. Botte

Vent. « Non. Le bliz­zard est vrai­ment un mot amé­ri­cain. Il dé­signe un phé­no­mène mé­téo que l’on ob­serve dans le nord des États-Unis et au Ca­na­da (Amé­rique). Un bliz­zard est un vent fort (à plus de 56 km/h) souf­flant au moins 3 heures de suite. Il est ac­com­pa­gné de chutes de neige. Avec un bliz­zard, la vi­si­bi­li­té est ré­duite : im­pos­sible de voir à plus de 400 m. » Ha­bi­tués. « Aux États-Unis, ce n’est pas une si­tua­tion ex­cep­tion­nelle. Les ha­bi­tants de New York sont ha­bi­tués aux bliz­zards. Ces vents sont plus ou moins forts. » Tem­pête. « En France, une telle si­tua­tion peut se pro­duire, mais plu­tôt en mon­tagne, pas en plaine. Chez nous, de toute fa­çon, on parle de “tem­pête”. C’est une si­tua­tion de pluie et de vent souf­flant à plus de 130 km/h au bord de la mer et à plus de 100 km/h en plaine, mais c’est très rare. En Nor­man­die, en 2013, il avait fait très froid et la neige était tom­bée en grande quan­ti­té. Mais on par­lait alors de grosse tem­pête de neige. » New York. « Au dé­but de la se­maine, les mé­téo­ro­logues ont ob­ser­vé sur les cartes qu’il al­lait y avoir un gros bliz­zard sur New York. Mais, fi­na­le­ment, il a été beau­coup moins fort que pré­vu. » New York est la ca­pi­tale des États-Unis (Amé­rique). Vrai ou faux ?

Des pié­tons sous la neige, à New York, aux États-Unis (Amé­rique), lun­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.