Ten­nis : com­ment faire un coup entre les jambes ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - En­tre­tien réa­li­sé par R. Botte

Co­or­di­na­tion. « Il faut être un bon joueur et avoir une bonne co­or­di­na­tion de ses mou­ve­ments. Il y a 2 sortes de coups entre les jambes. » De dos. « Le pre­mier se fait de dos, pour contrer un lob. Quand le smash n’est pas pos­sible (si la balle est trop haute), le joueur re­cule très vite, se re­tourne et fait un coup entre ses jambes (il est donc dos au fi­let). La balle a dé­jà re­bon­di une fois et le joueur l’at­trape juste avant le deuxième re­bond. Ce n’est pas fa­cile, car il faut pré­voir de jouer ce coup ra­pi­de­ment : cou­rir très vite et écar­ter les jambes au bon mo­ment. » Ra­pide. « L’autre coup entre les jambes est un ré­flexe quand on manque de temps. La balle ar­rive droit dans les pieds du joueur, as­sez basse et très ra­pide. Par un tout pe­tit coup de poi­gnet, il est pos­sible de la jouer entre les jambes. Mais, là aus­si, il faut bien pla­cer le ta­mis. Si on tape avec la tranche (bord) de la ra­quette, ça ne fonc­tionne pas. » Fe­de­rer. « Ces coups sont spec­ta­cu­laires. Gaël Mon­fils est très bon. Le Suisse Ro­ger Fe­de­rer aus­si. En le re­gar­dant, on a l’im­pres­sion que c’est fa­cile ! L’Ira­nien Man­sour Bah­ra­mi était un maître de ce coup. » Chez les femmes, com­bien de sets faut-il ga­gner pour rem­por­ter un match de ten­nis ?

Gaël Mon­fils fai­sant un coup entre les jambes, le 20 jan­vier, à l’Open d’Aus­tra­lie (Océa­nie).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.