« Mon rêve : fi­nir dans les 10 pre­miers »

Mon Quotidien - - À LA UNE - En­tre­tien réa­li­sé par O. Gas­se­lin

L’aven­tu­rier Ni­co­las Va­nier est l’un des 26 par­ti­ci­pants à la Yu­kon Quest. C’est le seul Fran­çais. In­ter­view ex­clu­sive. Course. « Je m’en­traîne de­puis des se­maines avec mes 14 chiens. Nous avons réus­si, un jour, à faire 120 km sans ar­rêt. Les der­niers jours, il fai­sait - 45 °C. J’ai dor­mi comme en condi­tions de course, de­hors, avec mon sac de cou­chage. Le ré­veil était un peu dif­fi­cile (rires). » Fa­tigue. « Pen­dant la course, on fait une ving­taine de runs de 60 à 120 km. Il faut par­cou­rir cette dis­tance le plus vite pos­sible. Puis on passe 2 heures à pré­pa­rer la nour­ri­ture des chiens, à leur don­ner des soins. En­suite, on a 2 ou 3 heures pour dor­mir et il faut re­par­tir ! Je de­vrai bien gé­rer la fa­tigue. » Meilleurs. « Ici, en Amé­rique du Nord, cette course est très cé­lèbre. Il y a les meilleurs mu­shers du monde. Des Ca­na­diens, des Nor­vé­giens... et des Amé­ri­cains, évi­dem­ment. Par­mi eux, Lance Ma­ckey (il a ga­gné 4 fois la Yu­kon Quest). Les 6 pre­mières places se­ront in­ac­ces­sibles. Moi, je suis un peu à part, j’ai plus l’ha­bi­tude des ex­pé­di­tions seul que des courses ! Eux ont 50 chiens et choi­sissent les meilleurs. J’en ai 14... et au­cun de rem­pla­ce­ment ! Mon rêve : fi­nir dans les 10 pre­miers. »

On a 2 ou 3 heures pour dor­mir !

En­traide. « Ces grands cham­pions m’ont don­né des conseils avant la course, on a dî­né en­semble... Il y a un bon es­prit et une en­traide in­croyable. Je com­pare cette course à un Ven­dée Globe. » Ni­co­las Va­nier a dé­jà par­ti­ci­pé à la Yu­kon Quest. Vrai ou faux ? Ex­clu­sif (ici) : don­né à un seul jour­nal. Run (ici) : par tie de course. Mu­sher : conduc­teur de traî­neau à chiens. Ven­dée Globe : course à la voile au­tour du monde en so­li­taire et sans ar­rêt. Dé­lu­ré (ici) : à l’es­prit vif.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.