GUYNEMER, L’AS DES AS

Mon Quotidien - - LES PREMIERS COMBATS AÉRIENS 05 -

CONTEXTE Au dé­but de la Grande Guerre, les avions ne servent qu’à ob­ser­ver l’en­ne­mi.

Date et lieu non pré­ci­sés en avril. En juin, il fait par­tie de l’es­ca­drille (groupe d’avions de com­bat) des Ci­gognes. Ses pre­mières mis­sions sont des sor­ties d’ob­ser­va­tion pour trans­mettre des ren­sei­gne­ments sur le mou­ve­ment des troupes en­ne­mies. Le 19 juillet de la même an­née, il livre son pre­mier com­bat contre un avion al­le­mand. Il réus­sit à l’abattre. En fin d’an­née, on lui confie un Spad, un avion plus per­for­mant. Georges Guynemer de­vient ra­pi­de­ment l’un des meilleurs pi­lotes fran­çais, sur­nom­més les « as ». Il mul­ti­plie les vic­toires et de­vient un pi­lote dé­co­ré à plu­sieurs re­prises. Le 11 sep­tembre 1917, il part en mis­sion. Il at­taque un avion en­ne­mi mais sept autres foncent sur lui. Il dis­pa­raît ce jour-là. Mort à 22 ans, il de­vient une lé­gende de l’avia­tion. Son nom a été ins­crit au Pan­théon (un cé­lèbre mo­nu­ment pa­ri­sien) le 30 avril 1922.

LE SAVIEZ-VOUS ?

À quel siècle les frères Wright ont-ils réus­si à pi­lo­ter le 1er avion à mo­teur, aux États-Unis (Amé­rique) ?

1903). en( siècle XXe Au

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.