ALERTE AUX NUAGES MOR­TELS

Mon Quotidien - - L’UTILISATION DE GAZ 09 -

CONTEXTE Le 22 avril 1915, les Al­le­mands lancent la pre­mière at­taque au gaz près d’Ypres, en Bel­gique. Trans­por­té par le vent, ce gaz tue 5 000 sol­dats et en in­toxique 15 000 autres.

Date et lieu non pré­ci­sés eux aus­si au point un gaz de com­bat. Il faut éga­le­ment in­ven­ter du ma­té­riel pour se pro­té­ger de ces nou­velles armes. Les pre­mières pro­tec­tions pour les sol­dats fran­çais se ré­sument à une simple paire de lu­nettes et à un masque à pla­cer de­vant la bouche. Les po­pu­la­tions près des zones de com­bat doivent elles aus­si se pro­té­ger. Sans ou­blier les che­vaux et les chiens par­ti­ci­pant à la guerre. Ra­pi­de­ment, les masques sont per­fec­tion­nés. Mais ils gênent les sol­dats : la res­pi­ra­tion est dif­fi­cile et la buée s’ac­cu­mule sur les verres. Ils res­tent mal­gré tout leur seule chance de sur­vie face aux gaz dan­ge­reux des Al­le­mands. En juillet 1917, ces der­niers uti­lisent pour la pre­mière fois le gaz mou­tarde, ap­pe­lé ain­si à cause de son odeur. Il tue en brû­lant les yeux et le sys­tème res­pi­ra­toire (bouche, pou­mons…) et met plu­sieurs jours à se dis­per­ser. 85 000 sol­dats ont été tués par des gaz jus­qu’en 1918.

LES FAITS

LE SAVIEZ-VOUS ?

Pour­quoi le gaz mou­tarde était-il aus­si ap­pe­lé « ypé­rite » ? 1917. juillet 11 le d’Ypres, belge ville la de près fois 1re la pour uti­li­sé été a il Car

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.