UNE RÉ­GION DU MONDE TRÈS DIF­FI­CILE D’AC­CÈS

Mon Quotidien - - À LA UNE - M. Bel­lée

Les pre­mières ex­pé­di­tions à la dé­cou­verte de la faune et de la flore de lieux in­con­nus datent du XVIIIe (18e) siècle. Au­jourd’hui, les scien­ti­fiques pensent avoir dé­cou­vert la moi­tié des es­pèces vi­vant sur la Terre. Mais ils conti­nuent à cher­cher ! C’est le cas de l’expédition La Pla­nète re­vi­si­tée. De­puis 2006, un groupe de scien­ti­fiques fran­çais par­court le monde à la re­cherche de nou­velles es­pèces. Après Ma­da­gas­car et la Pa­poua­sie-Nou­vel­leGui­née, cap sur les îles du Sa­lut, en Guyane (ré­gion fran­çaise en Amé­rique du Sud). Elles abritent une an­cienne pri­son et sont in­ha­bi­tées. Phi­lippe Bou­chet (spé­cia­liste des mol­lusques) et son équipe ont étu­dié la faune (ani­maux) et la flore (plantes) sous-ma­rines, de juillet à oc­tobre 2014. Les scien­ti­fiques avaient été ap­pe­lés par des ha­bi­tants vi­vant près de ces îles. Les es­pèces de leur ter­ri­toire sont me­na­cées par un pro­jet de puits de pé­trole. La par­tie ter­restre de l’expédition dé­bu­te­ra le 23 fé­vrier. Elle du­re­ra 1 mois. C’est dans le mas­sif du Mi­ta­ra­ka, dans le su­douest de la ré­gion, que se dé­rou­le­ra l’expédition ter­restre. Ce lieu n’a ja­mais été ex­plo­ré. Il n’est ac­ces­sible que par hé­li­co­ptère. La pre­mière ha­bi­ta­tion est à 120 km ! Des mi­li­taires sont en train d’ou­vrir la fo­rêt à la ma­chette (gros cou­teau) pour y ins­tal­ler un camp et ame­ner 5 tonnes de ma­té­riel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.