LA MON­TAGNE EST SON TER­RAIN DE JEU !

Mon Quotidien - - À LA UNE - O. G.

C’est la sai­son des sports d’hi­ver, des grands es­paces blancs. Sou­dain, le skieur est at­ti­ré par des des­sins géo­mé­triques et poé­tiques géants : ceux de Si­mon Beck. De­puis 10 ans, ce Bri­tan­nique laisse libre cours à son ima­gi­na­tion pour créer des oeuvres dans la neige, qui durent le temps d’une sai­son. Il « tra­vaille » sur­tout dans les Alpes fran­çaises, aux Arcs, et en Amé­rique du Nord. Son ter­rain de jeu : les es­paces en­nei­gés près des pistes de ski. En 10 ans, Si­mon Beck a réa­li­sé 187 des­sins géants sur la neige (et 44 sur le sable). Ils font la sur­face de 2 à 8 ter­rains de foot. L’ar­tiste marche pen­dant 20 à 30 km pour les réa­li­ser. Le livre Snow Art (S-Édi­tions, 35 pu­blie des pho­tos de ses plus belles oeuvres. L’ar­tiste a ex­pli­qué à Mon Quo­ti­dien com­ment il tra­vaille. Pre­mière fois. « C’était en dé­cembre 2004, peu de temps après avoir ache­té mon ap­par­te­ment aux Arcs. Un jour, après le ski, pour m’amu­ser, j’ai des­si­né une étoile sur un lac ge­lé. Le len­de­main, vu du té­lé­siège, j’ai été im­pres­sion­né par le ré­sul­tat. Je n’ima­gi­nais pas que 10 ans plus tard je fe­rais tou­jours du snow art (art sur neige).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.