« Avec cet avion, nous mon­trons l’exemple »

Mon Quotidien - - À LA UNE - P. d’E. et C. H.

Prêt pour le dé­col­lage ! L’avion So­lar Im­pulse 2 doit dé­bu­ter di­manche un tour du monde de 35 000 km, en 12 es­cales, grâce à l’éner­gie so­laire. Les pi­lotes suisses Ber­trand Pic­card (lire Sa vie) et An­dré Bor­sch­berg sur­vo­le­ront l’Inde, la Chine (Asie), les États-Unis (Amé­rique)… avant de re­ve­nir au point de dé­part : les Émi­rats arabes unis (Asie). Le tout en 25 jours, ré­par­tis sur 5 mois. So­lar Im­pulse 2 vo­le­ra à 8 500 m d’al­ti­tude au maxi­mum, à une vi­tesse al­lant de 90 et 140 km/h. Grâce à ses 17 000 mi­ni-pan­neaux so­laires ali­men­tant 4 mo­teurs à hé­lice, l’avion pour­ra vo­ler 5 jours et 5 nuits de suite. Le cock­pit n’a qu’une place : les pi­lotes se re­laie­ront. Du­rant les longues étapes, ils de­vront res­ter très concen­trés. Leur état de san­té se­ra sur­veillé par des mé­de­cins au sol. « Il y a en­core 10 ans, faire vo­ler, de nuit, un avion à l’éner­gie so­laire pa­rais­sait im­pos­sible, confie Ber­trand Pic­card. Pour­tant, nous avons re­le­vé ce dé­fi. En ten­tant ce tour du monde avec So­lar Im­pulse 2, on ins­pire du rêve, mais en mon­trant que ce rêve est pos­sible. » L’avion, dont l’aile me­sure 72 m, est plus grand qu’un Boeing 747 (un gros avion trans­por­tant des pas­sa­gers) et à peine plus lourd qu’une voi­ture ! « Se ser­vir d’une res­source comme le pé­trole n’est plus lo­gique au­jourd’hui. Avec les éner­gies propres uti­li­sées pour notre avion, nous mon­trons l’exemple. Ce que l’on fait dans l’air peut être co­pié sur la Terre, pour éco­no­mi­ser l’éner­gie et lut­ter contre le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique. »

Ce que l’on fait dans l’air peut être co­pié sur la Terre

Quelle éner­gie uti­lise la cha­leur du sous-sol ter­restre pour pro­duire de l’élec­tri­ci­té ou du chauf­fage ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.