C’est quoi, une arme lourde ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - En­tre­tien réa­li­sé par R. Botte

Chars. « Il n’existe pas de dé­fi­ni­tion pré­cise de cette ex­pres­sion. Elle dé­signe plu­sieurs armes : chars, avions mi­li­taires, vé­hi­cules blin­dés, grosses mi­trailleuses... » Trans­por­ter. « Ces armes lourdes ont be­soin d’être convoyées sur la zone de conflit. Un sol­dat seul ne peut pas les trans­por­ter. Par exemple, un char ne roule pas jus­qu’à son point d’ar­ri­vée. Il est char­gé sur un énorme ca­mion ou, par­fois, sur un train. Ce sont des tran­sports com­pli­qués à mettre en place. Les sol­dats ne peuvent pas se ser­vir im­mé­dia­te­ment de ces armes lourdes : elles doivent être ins­tal­lées et ré­glées. Les armes lourdes sont puis­santes : elles ont une forte ca­pa­ci­té de des­truc­tion. Les tirs des ca­nons peuvent at­teindre des cibles à une tren­taine de ki­lo­mètres. » Paix. « Quand un ac­cord de paix est si­gné, le mo­ment où les armes lourdes quittent le ter­rain est un mo­ment clé. » Armes lé­gères. « On uti­lise le terme d’“armes lé­gères” pour dé­si­gner des armes qu’un sol­dat peut uti­li­ser et por­ter seul, sans aide. C’est le cas du fu­sil de chaque sol­dat (pour les Fran­çais, ce fu­sil s’ap­pelle le Famas). » Quelle est la ca­pi­tale de l’Ukraine (Eu­rope) ?

Un tank (char de com­bat) des pro-Russes le 19 fé­vrier en Ukraine (Eu­rope).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.