In­cen­dies à la mai­son : quelles sont les prin­ci­pales causes ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - En­tre­tien réa­li­sé par R. Botte

Cui­sine. « La plu­part des dé­parts de feu ont lieu dans la cui­sine. Sou­vent à cause de plats ou­bliés dans des ap­pa­reils de cuis­son (ex. : four). Il ne faut ja­mais lais­ser cuire des ali­ments et par­tir. » Nuit. « Des in­cen­dies se dé­clarent aus­si très sou­vent à cause d’un ap­pa­reil qui fonc­tionne la nuit, comme un lave-linge ou un sèche-linge. » Tis­su. « Les ins­tal­la­tions élec­triques trop an­ciennes sont éga­le­ment res­pon­sables d’in­cen­dies. Par ailleurs, il faut évi­ter de bran­cher trop d’ap­pa­reils sur une mul­ti­prise. Et il ne faut ja­mais mettre de tis­su sur une lampe de che­vet. Avec la cha­leur de l’am­poule, le tis­su peut prendre feu. En­fin, les in­cen­dies à cause de che­mi­nées mal net­toyées ou de mé­gots ou­bliés sont éga­le­ment nom­breux. » Fu­mée. « Quand un in­cen­die a lieu, le plus dan­ge­reux est la fu­mée. Il ne faut ja­mais al­ler là où il y en a. C’est comme res­pi­rer un poi­son dont la tem­pé­ra­ture peut at­teindre 600 °C. C’est pour cette rai­son que la loi oblige main­te­nant l’ins­tal­la­tion d’un dé­tec­teur de fu­mée dans les mai­sons. Il sonne dès qu’il y a de la fu­mée. Le mieux, dans une mai­son, est d’en ins­tal­ler au moins 1 par étage. » Quels sont les nu­mé­ros de té­lé­phone pour ap­pe­ler les pom­piers ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.